Cauchemar en Cuisine. | TT Plaisançois

Cauchemar en Cuisine.



































Philippe Etchebest était de passage à Plaisance pour un casting « sauvage », préalable à un épisode spécial crêpe de son émission phare. Dans un mail laconique envoyé à Manu-le-borgne il précisait qu’il cherchait une demi douzaine de tocards aussi moches que maladroits… il est vrai que ce n’est pas ce qui manque au TTPlaisancois. A vingt heures pile Philippe sonnait le départ : «  sortez vos casseroles et montrez-moi ce que vous savez faire ».

 

Lucas-FBI-Merzeau se montrait habile bénéficiant il est vrai du coaching paternel «  vas-y mon fils, tu peux pas perdre, c ‘est toi qui a la plus grosse » . Hélas sa jeunesse dans ce type de compétition lui sera fatal, il avouera, sans doute sous le coup de la déception, que sa mère lui mettait quelques coup de braisière sur la tête quand il était petit et que le ping-pong-poêle lui rappelait plutôt de mauvais souvenirs .

 

Bien dans sa tête ,

sertit d’une couronne en or, Roger-Caesar-Tézigue n ‘en est pas a son coup d’essai. Il a participé à tous les tournois de la chandeleur depuis son lancement en 2013 et représente fièrement la faction des « loisirs ». Redoutable, d’après ses adversaires, du a un strabisme divergent prononcé, on ne sait jamais ou il va mettre la balle. Il nous confessera à demi-mot viser systématiquement le centre de la table, mais depuis son accident de (Rhum) charrette le bras ne réponds plus exactement comme avant. Et c’est en levant fièrement son verre qu’il conclu son parcours par un

«  VINI, VIDI, VICHY ».Oui César, un vichy sinon rien.

Résultat : 4ème, il bat les deux jeunes mais ne monte pas sur le podium.

 

Yankee Bronze Medal.

Avec la seule poêle en fonte du paddock il demande tout de suite le disclassing des challengers, prétextant qu’il était le seul à jouer avec une vrai poêle à crêpe Bretonne et que les autres joueurs pouvaient uniquement se faire cuire un œuf avec leur ustensile.Bien plus intéressé par le stock de crêpe que par la compétition, il ravageât les belligérantes jusqu’à la 4eme crêpe avant de s’effondrer sur la cinq et sixième, surtout en demi finale ou Zombi le chargeait en Nutella chaud, prenant un malin plaisir a lui faire faire l’essuie glace. Pour la 3eme place, le match se termine (mal) à la belle aux avantages et sur une fausse queue de Jackson : Yankee finit donc encore troisième !

 

Jackson Five le fourbe !!!

Avec un équipement vraiment à la limite du règlement, il passait son temps à faire clignoter sa cravate – comme par hasard à chaque fois qu’il était en difficulté.

Sa poêle avec un coté aveuglant a beaucoup gêné ses opposants. Petit tamis, petite queue Jackson manœuvrait bien ses adversaires ne s’inclinant que sur Zombi au bout du suspense

 

Zombi intraitable :

saignant comme jamais,il ne commettait aucune faute renvoyant sans cesse la balle au milieu de la table et ses adversaires dans les cordes. Usant de toutes le ficelles il ‘hésitait pas a proposer une binouze vaudou à Jackson avant le match et proposa une crepe banane-chocolat-beurre de cacahuète au Yankee. Bref sa science du jeu allié a un connaissance parfaite de ses adversaires lui permettait de décrocher le TOCARDOR pour la deuxième année consécutive.

 

TOCARDOR

Le trophée remis en main propre par Robin des Borgnes et Phillipe Etchebers, ce dernier s’esclaffait:

«  je voulais du tocard, je suis servi...on va faire péter l’audimat ! »